Tungstène et alliages

TUNGSTENE

Du fait de sa très haute température de fusion, le tungstène n'est pas fondu mais fritté.

Sa résistance à la corrosion est excellente et il ne peut être que légèrement attaqué par les acides minéraux.

Le tungstène, qui sert à la fabrication des pièces d'usure dans la métallurgie, l'industrie minière et pétrolière, connait un grand nombre d'utilisation.

La dureté et la densité de ce métal le rendent idéal pour faire des alliages de métaux utilisés dans l'armement,
les puits de chaleur, ainsi que comme poids et contre-poids...

Alliages de tungstène: ces métaux réfractaires ont comme composition: W-Ni-Fe ou W-Ni-Cu, voire W-Ni-Cu-Fe.

ALLIAGES DE TUNGSTENE

(WNiFe, WNiCO, WNiCu...)(WNiFe, WNiCO, WNiCu...)

Caractéristiques techniques

TUNGSTENE LANTHANE

Améliore la résistance au fluage et augmente la température de recristallisation par rapport au tungstène pur. Le WL est particulièrement adaptée dans l’utilisation électronique et plus particulièrement pour les sources d'ions, les électrodes de lampes et les électrodes de soudure

TUNGSTENE RHENIUM

L’alliage du tungstène avec du rhénium permet d’obtenir une plus grande maléabilité. En outre, le tungstène-rhénium a une température de recristallisation plus élevée et une meilleure résistance au fluage. Pouvons réaliser plusieurs types d’alliages WRe, nous consulter pour les pourcentages. Spécialement adapté pour les utilisations > 2000°C, dans l’industrie de l’aéronautique et de l’aérospatiale.

TUNGSTENE THORIUM

Ce matériau est spécifiquement utilisé dans les électrodes de lampes et de soudure. Il se distingue par des propriétés encore meilleures à haute température.

 Toutes ces matières sont disponibles sous toutes les formes (fil, rond, tube, plaque…)...